Devoir de mémoire

Quand je repense à mon passé, j’ai tendance à plus me focaliser sur les évènements qui m’ont provoqués des sentiments inconfortables que ceux qui m’ont apportés joie, fierté ou tout autre ressenti agréable.

Ne pourrais-je pas les traiter au moins à part égale, par respect pour TOUS ces moments de ma vie ?

Les expérience « négatives » sont-elles les seules qui méritent d’être remémorées ?

Ces instants de bonheur ne sont-ils pas aussi importants que les moments de tristesse ?

Empreinte de chat dans la neige
Quelles sont les traces que l’on considère ?

Cela m’évoque la posture que l’on peut avoir lors de la perte d’un être cher.

  • Nous focalisons-nous sur la tristesse provoquée par l’absence?
  • Sommes-nous reconnaissant d’avoir eu le « privilège » de la connaître et donc une magnifique raison pour pleurer?
  • Pouvons-nous nous rappeler tous les bons moments partagés avec celle-ci et comment elle a embelli notre vie ?
  • Pourquoi devrait-on, par respect pour son absence, devoir d’un seul coup effacer toute la couleur et la joie que celle-ci a pu planter dans notre vie ?

Pouvons-nous arrêter de nous focaliser sur ce qui nous blesse et nous manque pour nous permettre le bonheur ?

Et vous, que vous évoque votre mémoire ?

Laisser un commentaire